Les actions innovantes

« PAS CAP » Programme d’Accompagnement Socio Education du retour en classe des élèves atteints de cancer

Accessibilité, Education, Handicap, Maladies infectieuses, Maladies chroniques, Vie sociale
06 Juil 2017
Share Button

Présentation de l'action

L’objectif de PAS CAP est de proposer au élèves (lycéens) atteints de cancer et à leur famille, un dispositif d’accompagnement du retour en classe pendant et après les traitements aigus, par le biais d’interventions en équipe éducative et en classe.
Chaque suivi donne lieu à la mise en place d’un entretien diagnostic, d’interventions, d’un entretien-bilan et si besoin, nous retournons à l’établissement pour reprendre les éléments qui posent toujours problèmes pour le jeune et sa famille.
Les interventions en équipe éducative permettent, par la négociation, d’améliorer les conditions de scolarité des jeunes suivis, en sensibilisant à la maladie grave les professionnels de l’éducation et en trouvant des aménagements adaptés.
Les interventions en classe sont un véritable succès : elles permettent, en apaisant les élèves et dans un contexte ludique d’informer sur la maladie et ses conséquences, de délivrer les messages souhaités par le jeune, sans stigmatisation, ni dramatisation.

Afin de compléter le dispositif, un site internet d’information sur la scolarité pendant et après le cancer a été mis en œuvre (www.orseca.fr).

Contexte de l'action

Problématique

En France, sur le plan national, environ 1500 jeunes entre 15 et 24 ans sont nouvellement
atteints de cancer chaque année (Desandes et al., 2013), soit autant de patients
supplémentaires nourrissant la file active de prise en charge. Pour les adolescents âgés de 15 à
19 ans, on décompte 765 nouveaux cas en France (2005). Si la maladie reste rare, elle
représente néanmoins la troisième cause de mortalité chez l'adolescent (6,62% des décès). Les
pathologies cancéreuses des enfants et des adolescents sont très différentes de celles des
adultes. Elles concernent essentiellement des leucémies, des tumeurs du système nerveux
central et des lymphomes pour la tranche d’âge 1-15 et des lymphomes hodgkiniens, des
leucémies, des tumeurs du système nerveux central pour la tranche d’âge 15-19 ans. Les plus
jeunes développent des cancers différents par leur histologie, et connaissent des taux de survie
bien meilleurs, c’est-à-dire 82% de survie à 5 ans. Les enfants et les adolescents sont donc à
ce titre, directement concernés par la question de l’insertion scolaire et professionnelle,
pendant et après les traitements aigus. La poursuite de la scolarité et le retour à l’école sont
des problématiques aussi importantes que sensibles pour ces jeunes. Déjà présent dans le plan
cancer 2, via la mesure 29, le plan cancer 3 vient souligner l’importance de cette question
dans l’objectif 9.

Objectif

Celui-ci avait pour principaux objectifs de
- De faciliter le retour en classe des patients-élèves concernés,
- De sensibiliser leurs camarades de classe et leurs équipes pédagogiques
- De mettre à disposition des ressources spécifiques sur la scolarité pendant et après un cancer

    Impact de l'action : Action prometteuse

    Evaluation

    Effets

    Reproductibilité

    Transférabilité

    • Commentaires personnels ou observations informelles
    • Déjà évaluée formellement à l'aide d'outils (enquêtes, recueil d'indicateurs)
    • Déjà évaluée formellement par expertise scientifique

    Méthodes d'évalutation : Première période expérimentale, année scolaire 2013-2014 :
    2013-2014, 22 interventions dans des établissements scolaires ont été réalisées, et ce pour 12 patients-élèves. 12 interventions en équipes éducatives, à destination des professionnels et 10 interventions devant les camarades de classe ont été faites.
    Enquetes réalisées par journal ethnographique, bilan avec le jeune et sa famille, avant et après (entretiens) questionnaires auprès des élèves (n=234) et des enseignants

    • Les résultats (avec une certaine variabilité) démontrent que cette action a des effets positifs
    • Les résultats démontrent constamment que cette action génère des effets positifs

    Résultats obtenus : réassurance du jeune patient
    attitudes des camarades mieux adaptées
    meilleure circulation de l'information dans l'établissement scolaire
    meilleurs estime de soi

    Reproductibilité :

    • Non mise en œuvre ailleurs ; mais elle pourrait s’appliquer à d’autres environnements (d’autres établissements, territoires…)
    • Des résultats similaires pourraient, théoriquement, être constatés dans d’autres environnements

    Evaluation de l'action

    arrow

    CHANGEMENTS CONSTATES

    pressentis à la mise en place de l’action
    close
     

    • Répercussions assez visibles et/ou changements visibles

    le dispositif est sollicité par des infirmières scolaires
    Les médecins font appel au dispositif pour des patients
    Le dispositif est sollicité et va être élargie aux maladies rares et aux étudiants (cancers et maladies rares)

    arrow

    EFFETS INDUITS

    positifs et non prévus initialement
    arrow

    EFFETS PERVERS

    négatifs et non prévus initialement
    arrow

    EFFECTIVITE

    calendrier et récurrence de l’action
    arrow

    FAISABLILITE

    leviers, freins et axes d’amélioration
    arrow

    EFFICIENCE

    coûts, financements et modèle économique
    arrow

    ACCESSIBILITE

    conditions d’accès, délais et coût pour les bénéficiaires
    close
     

    Conditions d'accès :

    tous les patients entre 15 ans et 18 ans scolarisés, et hospitalisés pour un traitement contre le cancer

    Délais d'attentes des bénéficiaires :

    • Entre 1 jour et 1 semaine
    arrow

    ATTRACTIVITE

    public et partenaires impliqués

    Laisser un commentaire